Faites-vous ces 6 gestes pour vivre plus longtemps ?

Pourquoi la Sardaigne et les îles grecques Ikaria ont un nombre impressionnant de centenaires en pleine forme…

… alors qu’en France une bonne partie de notre population connait des problèmes de santé et une mortalité précoce ?

Pourtant, seules quelques centaines de kilomètres nous séparent !

Cet écart interroge et fait naître la question d’une nouvelle science : celle de la longévité.

Bientôt, tous les mécanismes naturels liés à l’allongement de la vie nous seront connus.

Vous arriverez à les enclencher pour préserver votre corps des dommages du temps.

Hélas, les solutions ne se trouveront pas dans la médecine médicamenteuse et les laboratoires pharmaceutiques.

Les méthodes de la médecine conventionnelle ont atteint leurs limites.

Certes, elles peuvent encore chercher de nouveaux moyens pour soigner les maladies de civilisation (cancers, diabète, maladie d’Alzheimer, etc)…

… mais elles n’allongeront pas la vie.

D’ailleurs, ces dernières années l’espérance de vie a reculé !

La pollution croissante et nos modes de vie en sont responsables.

Une science du bien vieillir doit aujourd’hui émerger pour faire face à ce problème.

Et elle commence sur votre lieu de vie.


Votre environnement accélère votre vieillissement

Lorsque vous inspirez des particules toxiques, vous accélérez votre vieillissement (à cause des radicaux libres)…

…et endommagez vos poumons.

Et les particules toxiques, vous en trouvez partout !

Dans les grandes villes comme à Paris – où la pollution n’a pas baissé pendant le confinement(1).

Mais aussi dans vos habitations à cause du chauffage et des exploitations agricoles…

Et contre ça, impossible de faire quoi que ce soit !

Le déplacement des particules fines sur des centaines de kilomètres, comme celui des pollens allergènes, fait que la campagne est presque aussi polluée que la ville !

Mais le pire, c’est votre logement

Vous passez le plus clair que votre temps chez vous ou au bureau. Or les intérieurs sont 2 à 5 fois plus pollués que l’extérieur !(2)

Contre ça, le geste impératif est d’aérer régulièrement votre intérieur, logement ou bureau, au moins 10 minutes par jour et par fenêtre, même en hiver et de faire le ménage régulièrement.

Vos meubles et vos sols, les colles qu’ils contiennent et la poussière qu’ils dégagent représentent la pollution la plus fréquente qui nuit à votre santé.

Évitez que cette pollution se dégage : réparez vos meubles, repeignez vos murs avant qu’ils ne s’écaillent.

Quant aux bactéries nocives et aux virus circulant dans l’air, utilisez les huiles essentielles !

Je conseille souvent le ravintsara à mes patients pour se protéger des virus.

Ces gestes simples pour éliminer la pollution représentent la base pour allonger votre espérance de vie.

Mais il existe d’autres grands gestes tout aussi essentiels pour assurer votre longévité.

Et ils sont plus simples qu’il n’y paraît.

J'ai soigné bien de mes patients en ne leur proposant qu’un petit changement dans leur mode de vie.

Et voici les principaux gestes que je leur ai conseillé.


6 gestes simples pour bien vieillir


  • Geste n°1 - Améliorez la qualité de votre sang grâce à l’air des forêts : La qualité de votre sang dépend de l’oxygène que vous respirez.Vous promener en forêt pour respirer un oxygène à la source est très important ! Evitez autant que possible de devoir porter un masque car cela diminue votre capacité respiratoire et renvoie vos microbes et vos virus dans vos poumons ! Ne le faites que si cela vous rassure ou rassure votre entourage. Ou quand vous n’avez pas le choix, par exemple lorsque vous faites les courses. Car même si vous êtes âgé, cela représente un danger beaucoup plus certain que le Covid-19 qui a presque totalement disparu. Les balades en forêt sont aussi l’occasion de profiter du soleil et de faire le plein de vitamines D pour renforcer votre système immunitaire.


  • Geste n°2 – Buvez une eau pure : L’eau que nous buvons est presque toujours polluée. Soit par le chlore et les hormones artificielles dans l’eau courante, soit par le plastique cancérigène (PET) lorsque nous buvons de l’eau minérale en bouteille ! Achetez un filtre à eau osmosée pour purifier l’eau courante, ou consommez de l’eau minérale en bouteilles de verre (mieux vaut dans ce cas vous faire livrer).


  • Geste n°3 – Fuyez les aliments bon marché Bien vieillir, c’est aussi faire les bons choix dans votre alimentation. La nourriture est pleine des produits toxiques agricoles (les « biocides », ce qui veut dire les « tueurs de vie »). Le bio n’échappe pas à la règle : il existe aussi des produits toxiques non chimiques, comme l’huile de margousier ou le cuivre. Quant à l’alimentation industrielle, elle regorge de nutriments nocifs qui encouragent l’obésité, le diabète et les cancers, comme les acides gras trans, les oméga-6, le sel et le sucre ajouté. Tout cela étant particulièrement présent dans la charcuterie, les biscuits apéritifs, les gâteaux industriels ou les « céréales » du petit déjeuner… Bref, tout ce qui n’est pas cher à manger en contient. Cultivez vous-même votre nourriture dans votre jardin ou sur votre balcon. Ou alors faites-vous livrer des fruits et des légumes de saison de la part d’une coopérative sérieuse ou faites vos courses le week-end chez un paysan. Apprendre à cuisiner avec des bons aliments ne vous coûtera pas beaucoup plus cher et vous éloignera des maladies.


  • Geste n°4 – Protégez-vous des ondes électromagnétiques Votre téléphone portable aussi est à craindre, surtout si vous le placez sur votre poitrine, ou à côté de vos organes génitaux. L’arrivée de la 4G en 2012 a été concomitante d’un accroissement net du nombre de cancers de 20% (chiffre déjà pondéré par le vieillissement de la population)(3). La 5G ne va pas améliorer les choses, et on doit vraiment s’inquiéter du fait qu’elle ait été sciemment installée sans être testée… Mon conseil ? Éteignez la 4G sur votre téléphone et le Wifi sur votre box si vous le pouvez – ce qui est loin d’être évident. La nuit au moins, éteignez votre box.


  • Geste n°5 – Habillez-vous de produits éthiques Vos vêtements sont également toxiques à cause des pigments dans lesquels ils ont été trempés. Même si cela a toujours plus ou moins été le cas, les colorants modernes suscitent beaucoup d’inquiétudes sanitaires, d’autant qu’ils contribuent à la dégradation de l’environnement. Des études ont montré que les produits toxiques contenus dans nos vêtements nous exposaient à l’urticaire, l’eczéma, le cancer de la peau, un empoisonnement des poumons, du foie, des reins (4), et généralement à un plus grand risque de cancer(5). Achetez des vêtements solides, qui durent longtemps : c’est un excellent moyen de ne pas avoir à supporter les toxiques vestimentaires. Il est judicieux, en principe, de laver vos tissus neufs avant de les utiliser.


  • Geste n°6 – Arrêtez de vous savonner avec les produits de grandes surfaces Quant aux incontournables savons industriels, non seulement ils contiennent des perturbateurs hormonaux (parabène surtout), mais ils détruisent les bonnes bactéries qui vous protègent de vos vêtements ! Privilégiez les savons artisanaux et surtout biodégradables. Si vous n’avez pas de boutique spécialisée autour de chez vous, vous pouvez en commander par internet. Enfin mon dernier petit conseil est de favoriser les antioxydants pour bien vieillir. Stoppez le paracétamol (Doliprane, Dafalgan, Fervex, etc…), ce sont les ennemis des antioxydants – dont le glutathion qui est vital. Et prenez de la vitamine C liposomée ou dans les cas les plus extrêmes, du glutathion liposomé.


Adopter ces 6 gestes vous permet de diminuer considérablement les risques que toutes les pollutions représentent pour votre santé.

1. https://www.causeur.fr/pollution-paris-confinement-175537 2. https://www.lefigaro.fr/sciences/la-pollution-va-t-elle-tous-nous-tuer-20190614 3.https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/07/02/les-nouveaux-cas-de-cancer-en-forte-hausse-en-france_5484200_1650684.html 4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4270264/#b26-ehi-suppl.1-2014-051 5. Kaerlev L, Hansen J, Hansen HL, Nielsen PS. Cancer incidence among Danish seafarers: a population based cohort study. Occup Environ Med. 2005;62:761–5.

21 vues
Abonnez-vous à notre newsletter

Terra boca - Bruno Espagnol  terraboca31@gmail.com  06.95.60.16.32